Témoignages

"Cette relation profonde et unique perdure encore aujourd'hui" - Amandine

J'ai commencé le piano alors que je n'avais que 4 ans, de cette époque je garde le doux souvenir de la découverte des sons, des notes, des mélodies, auxquels l'enfant que j'étais a appris à associer des couleurs, des sentiments, des souvenirs. Guidée dans mon apprentissage par ma douce Véro qui a su me mettre en confiance malgré ma grande timidité, j'ai petit à petit appris à prendre confiance en moi grâce à la musique. Pendant plus de 20 ans j'ai continué avec assiduité mes cours hebdomadaires de piano. Si j'ai parfois envisagé d'arrêter (attirée par l'envie d'oisiveté de l'adolescence...), je n'ai jamais pu me résoudre à quitter Véro, qui était pour moi devenue bien plus qu'un simple professeur de piano à bien des égards. Cette relation profonde et unique perdure encore aujourd'hui et montre aussi à quel point la musique peut être vecteur de bien plus qu'un simple apprentissage technique, bien entourée elle peut également être vecteur de valeurs et d'échanges qui aide un enfant à grandir.

 

Au delà des cours particuliers hebdomadaires, les cours de groupes et l'organisation de concerts et de concours divers tout au long de l'année m'ont aussi permis de lier connaissance avec d'autres élèves. Nous avons ensemble joué des morceaux à 4 mains, 6 mains, 8 mains parfois! Et partagé des souvenirs intenses de grands concerts où nous nous serrions les coudes pour affronter le trac. J'en ai là aussi gardé des amitiés sincères et durables, fondées sur des souvenirs et une passion commune.

 

Si ces concours et concerts étaient pour moi toujours une terrible épreuve, moi la grande timide, terrifiée à l'idée que tout le monde puisse me regarder, mortifiée de devoir jouer sur scène, j'en ai retiré des apprentissages qui me servent encore aujourd'hui dans ma vie professionnelle. Apprendre à gérer le stress, affronter ses peurs et être fière de soi quel que soit le résultat, voilà qui va bien au delà de la musique.

 

La passion du piano ne m'a jamais quittée depuis grâce aux cours de Véronique, et je n'ai qu'une hâte, pouvoir y inscrire mes enfants pour que, à leur tour, ils fassent le bel apprentissage de la musique et de la vie, entourés de bienveillance.


"quelle leçon de vie, quel bonheur d’avoir vu et entendu notre fille progresser" - Magali

J’ai appelé Véro un beau jour de septembre 2004 afin que notre fille Anouk, alors âgée de 4 ans et demi, découvre le piano. Le contact fut chaleureux dès le début. Les cours de piano se faisaient en ma présence, Anouk se pliant volontiers aux exercices ludiques et sérieux à la fois. Entre chaque cours, un travail quotidien était nécessaire à la maison. Travail dans lequel  je devais aussi m’investir. Certaines fois dans la joie, d’autres fois pas du tout.

 

Nous sommes en 2016, Anouk a passé près de 12 années auprès de Véro. Il y a bien des années que je ne mêle plus de touches noires et de touches blanches. Les moments d’émotion ont succédé aux moments plus difficiles de doutes et de difficultés. Mais si l’on retient l’essentiel, quelle leçon de vie, quel bonheur d’avoir vu et entendu notre fille progresser. C'est la passion de Véro, le courage d’Anouk et surtout leur complicité qui ont conduit à cette réussite. Quelle patience, quelle générosité, quel don de soi !

 

Véronique, soucieuse de l’avenir musical d’Anouk, a décidé de la mener vers des horizons nouveaux en la préparant pour le concours d’entrée au conservatoire de Marseille. Lors de l'examen, elle a passé tout l’après-midi du concours à nos côtés afin de la soutenir dans cette épreuve.

 

Merci Véro pour ton savoir-faire et ton dévouement, pour la passion que tu as su communiquer à Anouk, merci pour l’exigence que tu as su lui insuffler.

"J'ai adoré travailler avec Véronique pendant toutes ces années" - Camille

Ma mère m'a inscrite à l'école Suzuki en classe de piano très jeune à l'âge de 3 ans et demi avec ma cousine et j'ai continué jusqu'à ce que mes études de droit me forcent à quitter Marseille à 21 ans.

 

J'ai adoré travailler avec Véronique pendant toutes ces années. Sa méthode de travail respectueuse et à l'écoute des enfants m'a toujours plu. C'est une pédagogie beaucoup plus adaptée et valorisante pour l'enfant qui, sans cesse, est encouragé à progresser.

J'ai une petite fille et j'aimerais qu'elle apprenne le piano de la même façon.

 

Schinichi Suzuki considère la musique comme l'apprentissage d'une langue et commencer le plus tôt possible pour l'enfant est idéal pour développer ses formidables dons ancrés en lui. Pour moi la musique est une seconde nature et quand j'entends des morceaux de musique les notes chantent dans mes oreilles. De pouvoir comprendre les notes et les reproduire je trouve ça juste incroyable !! La musique est vraiment un langage universel.

Pouvoir jouer de la musique sans commencer le solfège de suite est une vraie chance, on développe davantage la mémorisation et l'écoute. Ce qui ne m'a pas empêché de savoir lire facilement la musique par la suite. Ce que j'aime aussi dans la méthode Suzuki c'est l'importance portée sur l'interprétation, la transmission d'émotions, la maîtrise technique du morceau vient naturellement, quand on est dans la recherche du beau!

 

Pendant toutes ces années,la musique m'a aidée à me sentir bien à l'intérieur. Quand j'étais triste je jouais, quand j'étais énervée je jouais, quand j'étais heureuse aussi je jouais et mon jeu n'était pas le même.

 

Malgré ma vie de mère trépidante, je continue de jouer, peut-être pas autant que je souhaiterais, mais le piano fait partie de ma vie. 


The Partnesship Programme Turku-Marseille

The co-operation between the Suzuki schools of Turku and Marseille started in 2014 when the director of The Suzuki School of Turku, Sini Lavastre, visited Marseille. The Suzuki School of Turku was established in 2009 and is a private musical institute providing basic education in the arts. The Suzuki School of Marseille also is a private musical institute and was established in 1984. Both schools employ the international Suzuki method as a teaching method which is considered as natural and child-centered way of learning music. 

The planned teacher exchanges between the Suzuki schools shall take place within two years. The participants of the exchanges are the piano teachers of the both schools, Lavastre Sini and Véronique Perrin, and also the finnish quitar teacher Katri Heino. The exchange project of the Suzuki School of Turku includes teaching assignments, job shadowing and structured courses. During teaching assignments in June 2015 and 2016, the Finnish teacher gave her own instrument lessons with the French pupils in french and introduced them to finnish music. The finnish pupils had a great opportunity to work with Véronique Perrin in Turku August 2016. Perrin will continue her work with the finnish pupils in April 2017.

The primary goal of the partnership is to develop the Suzuki method on international level as well as to create permanent bonds between the french and finnish Suzuki schools. One of the goals is also to expand the professional and linguistic skills of the teachers, to improve entrepreneurship and leadership skills, to improve even further the overall quality of teaching and to bring some new point of views into the curriculum. Another goal is to the European identity of the pupils and to increase the knowledge of the teachers and pupils about the partner country musical traditions and culture on general level. One target was also to gather up a repertoire for the french theme year 2015-2016 of The Suzuki School of Turku.

In the Suzuki method, we believe that a child is son of his own environment. Thanks to the planned partnership, the pupils of the schools will grow in an international environment and, as a result, grow into international and open minded youth and adults that will build permanent ties to the partner country and that respect themselves and their surroundings. As a benefit from the planned cooperation, the pupils and teachers will activate themselves on international level and will participate more readily to international Suzuki -camps and courses. In the future, the Suzuki schools of Marseille and Turku will continue their partnership and organize international concerts in France and Finland in year 2018.

 

Sini Lavastre, The director of the Suzuki School of Turku

Sini Lavastre

 

www.turunsuzukikoulu.fi

www.facebook.com/turunsuzukikoulu